Willem Cole

Color - Willem Cole en interaction avec Huib Hoste

15.10.2006 - 15.10.2006
<
>
La maison
La Maison Noire a été construite en 1924 par l'architecte Huib Hoste pour son ami Raymond De Beir, médecin généraliste de Knokke. La conception du bâtiment était révolutionnaire pour l'époque, tant en ce qui concernait la forme que les matériaux et les couleurs. Elle contrastait fortement avec les villas de style « cottage » qui poussaient comme des champignons à la côte. La Maison Noire est l'un des premiers bâtiments prémodernistes en Belgique, dans lequel Hoste a appliqué à sa manière les nouvelles idées du « Stijlbeweging » hollandais. L'habitation est une oeuvre d'art totale : Hoste conçut le mobilier et Victor Servranckx exécuta les peintures murales de la salle de séjour.

L'architecte
Huib Hoste est sans conteste l'un des plus grands architectes belges du 20e siècle. Outre la Maison Noire, il réalisa e.a. les cités-jardins de Bruxelles (Chapelle-aux-Champs) et de Zelzate (Klein-Rusland) .   Avec Le Corbusier, il réalisa un projet de concours pour un quartier modèle sur la rive gauche à Anvers. En 1927 Henry Van de Velde lui demanda de se charger de la formation des premiers étudiants de l'école d'architecture de La Cambre à Bruxelles. En 1928, son « Bureau Fumoir » fut couronné à l' « Exposition internationale des Arts décoratifs modernes » à Paris. Hoste mourut suite à un accident sur un chantier en 1957.

La Rénovation
Vers 1950, la maison a été profondément rénovée, ce qui a nettement modifié son caractère spécifique.   Les meubles dessinés par Hoste et les décorations murales de Victor Servranckx avaient déjà disparu à l'époque. En 1997, il fut décidé de rénover complètement le bâtiment en lui rendant autant que possible son état initial. Le socle fut de nouveau pourvu de châssis en béton et recouvert de dalles en terre cuite conformément aux plans de Hoste. Les façades furent repeintes en noir et les boiseries reprirent les teintes originales caractéristiques du « Stijl ». La restauration s'est terminée en mars 2001.

La Galerie
Depuis 2001 la « Zwart Huis » est une maison d'art au sens le plus large du terme. Dans l'esprit de Hoste et de ses contemporains d'avant-garde, qui considéraient leurs créations comme des oeuvres d'art totales, dans la « Zwart Huis » se crée une symbiose entre l'architecture, les arts plastiques contemporains.
Dans cette habitation moderniste unique des artistes belges contemporains sont invités à exposer leurs réalisations. Certains y ont leur propre espace et y résident de temps à autre.
L'ancienne salle de séjour sert également pour des   réceptions et des dîners sélects. La maison de Hoste, qui, au départ, ne devait pas durer plus de cinquante ans, a donc retrouvé une nouvelle vie. Durant les cinq années de l'existence de la galerie, de nombreux artistes y ont été accueillis, allant de Luc Deleu, Liliane Vertessen, Jan Fabre, Ronny Delrue à Christophe Coppens et Carl De Keyzer ? Certaines de ces expositions étaient associées à des meubles de designers contemporains ou classiques comme Patric Hoet et Mies van der Rohe.

Color
Pour célébrer le premier lustre de la Galerie, une double exposition bien particulière a été organisée. Des oeuvres de l'artiste belge Willem Cole sont combinées à du mobilier de Huib Hoste.

Dans ses portraits-photos d'âmes soeurs, d'amis et parents, Willem Cole utilise la couleur comme « trahison de sentiments» . Les gens qui posent pour lui choisissent deux couleurs dans un échantillon. Ces teintes dévoilent qui ils sont (à cet instant-même) . Dans ses portraits de groupe apparaissent ainsi des compositions de couleurs étranges, résultat de l'imprévisibilité humaine. Les portraits sont imprimés sur du papier brillant, de sorte que le spectateur considère son propre reflet comme un deuxième fond.

En plus d'oeuvres nouvelles Willem Cole expose aussi des triptiques plus anciens référant e.a. à la Madonna del Parto. Dans chacune de ses oeuvres les couleurs monochromes comme forme de portrait apparaissent comme une constante.

Très particulière est la série de portraits de son ami Maarten Van Severen décédé il n'y a pas fort longtemps. Cette série s'intitule 'Amitier' transformant le substantif en verbe. Cole a peint les portraits de Van Severen il choisit les couleurs que celui-ci créa pour Boss. Pendant la journée les diptyques et triptyques sont blancs et semblent absents, quand le soir tombe ils reprennent vie. Une des teintes développées par Van Severen, Blue Ice - un bleu invisible, a ainsi une attraction particulièrement magique.

Les portraits de Cole sont combinés à un mobilier polychrome authentique de Huib Hoste datant des années '20. Il s'agit plus exactement du Salon Geerardyn composé d'un divan à trois places, un à deux places, deux fauteuils individuel et d'une petite table de salon empruntés au Design Museum à Gand. La salle à manger Billiet composée d'une table, de plusieurs chaises et d'une armoire provient, elle, d'une collection privée.

Selected works